URBANISME HORLOGER  

German  English Imprimer
 
Actualités
Dossier de candidature
Urbanisme horloger
La Chaux-de-Fonds
Le Locle
L'horlogerie
UNESCO
Logos UNESCO
Les Biennales du patrimoine horloger (BPH)
Liens
Documents pédagogiques
Presse
Association
Contact
Impressum
Galerie photos
     
La Chaux-de-Fonds    
   

« La Chaux-de-Fonds peut être considérée
comme formant une seule manufacture horlogère. »

Karl Marx, Das Kapital , 1867.
     

La Chaux-de-Fonds doit son caractère, son visage et sa structure même de ville à l'industrie horlogère qui émerge dans la région dès la fin du XVIIIe siècle. En 1870, La Chaux-de-Fonds compte environ 4'500 personnes occupées directement dans l'industrie horlogère. C’est presque la moitié de la population totale. Si cette ville ne s'était pas investie dans l’épopée de la mesure du temps, elle serait certainement restée le village agricole de ses débuts.

Fille du Siècle des Lumières, elle a été pensée et bâtie avec méthode. Son plan en damier résulte d'un urbanisme volontaire et idéaliste appliqué à la reconstruction et au développement de la localité après l'incendie de 1794. Tout le village, à quelques rares maisons près, avait été détruit. Sécurité, salubrité et équité sont les lignes directrices de ce plan de reconstruction. Il s'agit d'éviter la propagation des incendies, de partager le soleil et les dégagements, d’offrir des surfaces de jardins potagers et de garantir les espaces nécessaires au déneigement (plan Junod 1835).

A la fin du XVIIIe siècle, La Chaux-de-Fonds s’affiche surtout comme lieu de fabrication des pendules; vers 1750, on recense 68 penduliers, 8 ébénistes et 4 fondeurs de bronze. Dès le XIXe siècle, c'est toutefois la montre qui fera véritablement la fortune des Montagnes neuchâteloises.

Depuis 1820, La Chaux-de-Fonds est le siège du Bureau de contrôle cantonal des métaux précieux. L'activité de cet office reflète la prospérité horlogère; en 1853, il poinçonne 213'775 boîtes en or ou en argent. Par ailleurs, cet organisme lié à l'habillage de la montre a, comme mécène, doté la ville de très nombreux édifices : citons les symboles que sont l'Hôtel communal, la Fontaine monumentale, le Musée international d'horlogerie ou le Musée des beaux-arts.

Aujourd'hui, La Chaux-de-Fonds, troisième ville de la Suisse francophone, est l'ensemble urbain cohérent du XIXe siècle le plus complet et le plus significatif que l'on puisse voir en Suisse.

C’est aussi la ville natale de Le Corbusier (Charles-Edouard Jeanneret), de Blaise Cendrars, Léopold Robert et de Louis-Joseph Chevrolet.


Parcours "Le Corbusier" :
Disponible auprès de Tourisme neuchâtelois ou au 032.889.68.95.



D'autres informations sur le site de la Ville de La Chaux-de-Fonds.
     



 
     

 
La Chaux-de-Fonds, Fontaine monumentale et place de la Carmagnole
La Chaux-de-Fonds, rue de la Paix 99
La Chaux-de-Fonds, Ancien Manège
Musée international d'horlogerie
Ville de La Chaux-de-Fonds
Ville du Locle
 
URBANISME HORLOGER > La Chaux-de-Fonds