URBANISME HORLOGER  

German  English Imprimer
 
Actualités
Dossier de candidature
Urbanisme horloger
La Chaux-de-Fonds
Le Locle
L'horlogerie
UNESCO
Logos UNESCO
Les Biennales du patrimoine horloger (BPH)
Liens
Documents pédagogiques
Presse
Association
Contact
Impressum
Galerie photos
     
UNESCO    
   

Le patrimoine est l’héritage du passé
dont nous profitons aujourd’hui
et que nous transmettons aux générations à venir.
Nos patrimoines culturel et naturel
sont deux sources irremplaçables de vie et d’inspiration.
UNESCO

L’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) et est née le 16 novembre 1945. Pour cette agence spécialisée des Nations Unies, il ne suffit pas de construire des salles de classe dans des pays dévastés ou de publier des découvertes scientifiques. L’éducation, la science, la culture et la communication sont des moyens au service d’un objectif plus ambitieux : construire la paix dans l’esprit des hommes.
Aujourd’hui, l’UNESCO fonctionne comme un laboratoire d’idées. Elle remplit également une fonction normative en élaborant des textes universels sur les nouvelles questions éthiques. L’Organisation sert aussi de centre d’échange d’informations – qui diffuse et permet de partager l’information et le savoir – tout en aidant les États membres à développer leurs capacités humaines et institutionnelles dans divers domaines. En bref, l’UNESCO promeut la coopération internationale au sein de ses 195 États membres et ses 8 membres associés dans les domaines de l’éducation, de la science, de la culture et de la communication.

L’UNESCO est à l’avant-garde des initiatives internationales en matière de protection du patrimoine. La Convention pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel, adoptée en 1972, est fondée sur l’idée que certains sites ont une valeur universelle exceptionnelle et devraient, de ce fait, faire partie du patrimoine commun de l’humanité. Sans préjudice pour la souveraineté nationale et les droits de propriété prévus par les législations nationales, les États parties à la Convention reconnaissent que la protection du patrimoine mondial est le devoir de la communauté internationale dans son ensemble.

La Suisse
a ratifié en 1975 la Convention de l’UNESCO pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel (Convention de l’UNESCO de 1972, RS 0.451.41). L’UNESCO a proposé cette convention à la suite du déplacement du temple d’Abu Simbel (Égypte), rendu possible par l’engagement et la collaboration internationaux. Selon la Convention, l’humanité entière est responsable de son patrimoine culturel et naturel. La Convention se propose de renforcer la coopération entre les États parties afin de conserver et protéger le patrimoine déclaré d’intérêt mondial et inscrit sur la Liste du patrimoine mondial. La Convention présente un catalogue de critères déterminants pour cette inscription et prévoit l’institution d’un comité intergouvernemental et d’un fonds pour la protection du patrimoine mondial culturel et naturel.

La Commission suisse pour l'UNESCO diffuse les valeurs et concrétise les objectifs de l'UNESCO en Suisse.

L`Association UNESCO Destination Suisse est le réseau touristique des sites suisses inscrits sur la Liste du patrimoine mondial et des réserves de biosphère de l’UNESCO.

Les objets inscrits sur la Liste du patrimoine mondial doivent être d’une valeur exceptionnelle et universelle. Elle énumère actuellement de part le monde 936 objets répertoriés dans 153 États parties ; 725 objets sont des biens culturels, 183 des biens naturels et 28 sont des objets mixtes (état juillet 2011).

Les sites suisses actuellement inscrits sont au nombre de onze (état juillet 2011). Parmi les biens culturels on trouve la vieille ville de Berne (1983), le couvent de Saint-Gall (1983), le couvent bénédictin de St-Jean-des-Soeurs à Müstair (1983), les trois châteaux, muraille et remparts du bourg de Bellinzone (2000), Lavaux, vignoble en terrasse (2007), le Chemin de fer rhétique dans les paysages de l'Albula et de la Bernina (2008), l'urbanisme horloger de La Chaux-de-Fonds et du Locle (2009) et les Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes (2011); parmi les biens naturels, la région Jungfrau-Aletsch (2001), le Monte San Giorgio (2003) et le Haut lieu tectonique suisse Sardona (2008).

Règles d'utlisation des signes du patrimoine mondial
Les signes du patrimoine mondial, c'est à dire :
- l'emblème, à savoir le logo UNESCO et le logo du patrimoine mondial
- mais aussi les expressions "patrimoine mondial", "patrimoine mondial de l'UNESCO" et leurs dérivés sont protégés.
Leur utilisation est soumise, dans tous les cas, à une autorisation du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).
     


Pour plus d'information sur l'UNESCO.
     



 
     

 
La Chaux-de-Fonds, Salle de cérémonies du Crématoire
La Chaux-de-Fonds, vitraux (rue Cernil-Antoine 5-7)
Ville de La Chaux-de-Fonds
Ville du Locle
 
URBANISME HORLOGER > UNESCO